Vivre le moment présent

Que signifie pour vous « vivre le moment présent » ? Le moment présent nous est offert à chaque instant, mais nous arrive-t-il souvent d’en profiter et d’en avoir pleinement conscience sans nous projeter dans le futur ou le passé ? C’est ce dont nous parle Eckhart Tollé dans « Le pouvoir du moment présent – Oeuvre intégrale – Guide d’éveil spirituel »

« Le moment présent ne peut pas être compliqué »

Sortir du passé, du futur pour être dans le moment présent, voilà le concept. Nous existons uniquement au moment présent. C’est au moment présent ou nous sommes en état de conscience Nous sommes entraînés loin du moment présent par la pensée.

Les idées principales de ce livre sont que :

– Nous souffrons à cause de nos représentations et de nos pensées, axées vers le passé et le futur.

– Nous sommes constamment en train de penser et cogiter en essayant d’anticiper le futur, et en nous rattachant à nos souvenirs ou représentations que l’on se fait du futur et du passé. Lorsque nous nous rendons à un rendez-vous chez le dentiste par exemple, nous nous voyons déjà arrivé et nous nous remémorons des souvenirs de la dernière fois ou nous y sommes allé.

primate-ape-thinking-mimic

– Nous pouvons donc accéder à un état de paix et de sérénité en faisant taire notre mental

– Pour cela il faut arrêter de nous projeter dans le futur et arrêter de nous définir par nos actes passés, faire taire nos souvenirs en nous concentrant exclusivement sur le moment présent. Nous pouvons, pour cela, observer nos pensées aller et venir et progressivement nous en détacher.

« Dès l’instant où vous observez que vous n’êtes plus présent, vous l’êtes. Chaque fois que vous pouvez observer votre mental, vous n’êtes plus pris à son piège. »

Eckhart Tollé nous explique que nous sommes en réalité les auteurs de nos propres souffrances. Plus nous nous identifions à cette souffrance plus elle est là et nous pensons qu’elle est nous. Il suffit en fait de ne plus y porter attention et elle se dissipe petit à petit.

Pour ma part je me suis rendue compte il y a quelques années de ça, lorsque mon ancien compagnon et moi nous nous sommes séparés, que plus j’en parlais, plus je souffrais. Je nourrissais en fait moi-même cette souffrance. Elle était devenue mienne, mais à cause de moi. Dès l’instant où l’on arrive à regarder ses pensées et ses souffrances en se disant qu’elles sont là mais ELLES ne sont pas LES nôtres. Je les vois passer mais je ne m’identifie pas à elles.

« Si vous en étiez conscient, le scénario de souffrance disparaîtrait de lui-même, car c’est folie pure de vouloir souffrir davantage. »

L’auteur nous explique qu’il faut dissocier le mental du « moi ». Le moi n’est pas une pensée, c’est la non-pensée justement. Il arrive que nous profitions pleinement du moment présent de façon naturelle lorsque par exemple on ressent un sentiment d’amour ou d’exaltation pour une personne ou lorsque l’on regarde les étoiles ou un très beau paysage qui nous appelle à nous arrêter quelques instants, et à déconnecter du reste. Un peu comme si on était subjugué par la beauté de l’instant.

Dans ce livre il y a une partie que j’ai trouvé très intéressante, c’est lorsque l’auteur parle du « flow », du moment présent, cet éclair de génie que l’on retrouve chez les artistes. Lors de ces états de vigilance alerte où seul l’instant présent compte, un mouvement créatif surgit. Les personnes créatives ne pensent pas d’après l’auteur, ils vivent le moment présent en sortant de la dimension temporelle, et sont présents à 100 % lors d’état de flow.

pexels-photo-51079

Ce livre est aussi  une réflexion sur le zen : vivre le moment présent c’est ce qui se passe clairement lorsque l’on médite ou lorsque l’on est en conscience. On prend la mesure de soi et de du présent. Car le moment présent est fugitif, il ne reviendra jamais.

Pour ma part, depuis la lecture de ce livre il m’arrive souvent de m’arrêter et de me dire : « Qu’est ce que je fais là ? Est-ce que je suis vraiment là ? » Je prends pleinement conscience de mon corps, de l’endroit dans lequel je me trouve ou des personnes autour. Je me dis « je suis ici maintenant, pas hier ni demain mais maintenant. » Ce moment que je vis est unique et qu’il soit agréable ou pénible il n’arrivera qu’une fois et je ne le retrouverai jamais !

Vivre le moment présent c’est donner le meilleur de soi chaque jour, sans se dire demain ou plus tard je ferai mieux. C’est apprécier une balade en forêt, un trajet, un repas, le temps qu’on passe avec ses proches, sans se préoccuper de ce qui va se passer demain ou dans une heure, du fait qu’on soit dimanche et que demain nous soyons lundi. Les problèmes n’existent pas en soi lorsque l’on pense au moment présent. Si vous avez un problème au bureau est ce que d’y penser le dimanche vous avancera à quelque chose ? Le plus important n’est-il pas d’apprécier un moment de repos en famille ou avec des amis ?

family-pier-man-woman-39691

Être présent c’est méditer se retrouver à un moment précis en étant en conscience. Par exemple manger en conscience c’est prendre le temps et apprécier ce que l’on mange. Le futur n’existe pas : on a beau pronostiquer, on ne sait jamais ce qui pourra se passer. Le seul moment important est le présent !

Le moment présent, se sentir vivant, prendre conscience de son corps, prendre conscience que c’est beau d’être en vie.

Paix & gratitude

Virginie

Publicités

4 réflexions sur “Vivre le moment présent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s